L’expérience et la légitimité auprès des entreprises

Nous constatons que les entreprises rencontrent actuellement des enjeux particulièrement complexes pour avoir une stratégie de croissance pérenne. L’ouverture des marchés, les changements de réglementation fragilisent la stabilité des entreprises, cette évolution allant à une vitesse importante, les entreprises doivent nécessairement réagir vite et développer une vitesse de propagation interne du changement rapide. Cette rapidité implique un manque de visibilité à moyen/long terme source de stress auprès des équipes.

Comment intégrer l’investissement humain pour créer la richesse de l’entreprise de demain et anticiper ces évolutions à venir ? Nous constatons que le mode de travail collaboratif en entreprise se développe à travers les outils et les modes de travail, cependant il se trouve confronté à un mode de décision qui lui bouge peu, ou bien à une inefficacité de cette organisation collaborative (Étude réalisée par OpinionWay pour le cabinet Empreinte Humaine en avril 2017). (Voir https://www.blog-emploi.com/travail-collaboratif-ecueils/) dû souvent, à la résistance au changement, l’absence d’appui du management, ou bien une organisation trop silotée.

Fini la compétition et le travail individuel, il s’agit de mettre en œuvre une organisation autonome et responsable. Le manager devient animateur. Il mobilise et encadre les synergies de groupe et favoriser l’émulation collective. Les règles et normes n’ayant pas été établies encore dans ces nouveaux modes d’organisation, il s’agit donc d’expérimentation par les équipes qui implique son lot d’incertitudes, de prise de risque et d’échec.

Les coachs aident au développement de l’esprit collaboratif

Qu’est-ce qui amène l’entreprise à changer ? Et pourquoi ?

La seule chose qui ne change pas, c’est que tout change, exprime le dicton oriental. Mais pourquoi et au service de quoi ?
En soi le changement au quotidien, est une condition de l’évolution et de l’adaptation. Chaque changement est le résultat du besoin d’adaptation d’un organisme à un environnement, que ce soit l’individu dans son équipe, l’équipe dans l’organisation, l’organisation sur le marché. Plusieurs grands changements sont en cours dans notre société mais à nos yeux, un changement de paradigme en cours impacte fortement les organisations. D’un mode de pensée dominant basé sur la compétition, nous pourrions tendre vers un mode de pensée plus basé sur la coopération. En effet, l’environnement développé par les excès de la compétition, est marqué par un matérialisme effréné, l’abus de position dominante (corruption du pouvoir, hostilité économique,), le développement des maladies liées au stress, une exclusion croissante dans notre société (chômage et surendettement), une surconsommation au détriment des écosystèmes.

Le nouveau mode de pensée note le caractère destructeur et superficiel de cette précédente vision, désormais attentif aux ressentis de chacun, il cherche à partager le pouvoir de façon égalitaire, on recherche le consensus et on développe l’autonomisation des décisions.

Au-delà de ce point, c’est aussi la question du sens qui s’invite dans ce monde, comment je m’inclue dans cette société ? Quel est le sens que je souhaite donner à ma vie ?
C’est à ces défis que l’organisation d’aujourd’hui doit répondre.

L’entreprise collaborative et l’harmonie collective

Les entreprises cherchent donc des solutions adaptées à leurs réalités actuelles et à un environnement en pleine mutation. Mais elles peuvent se sentir dépassées, car il n’est pas facile de mener de front transformation et productivité. C’est pourquoi nous accompagnons les dirigeants et managers pour les accompagner à développer la performance, en s’appuyant sur la capacité collaborative de leurs équipes.

« Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », à condition que chaque membre de cet « ensemble » ait appris à collaborer. Nous considérons que la posture de coach est la réponse la plus pertinente à cette vision : connaître ses qualités et talents et les mettre en synergie avec ceux des autres.

Le coaching permet de développer l’aspect collectif de votre entreprise
L’approche intégrale fait partie de nos formations en coaching

L’approche intégrale selon Ken Wilber

Une des influences majeures de nos solutions est la vision intégrale du philosophe Ken Wilber. Elle est un modèle permettant de se représenter une situation, une personne ou une organisation dans sa globalité.

Ainsi nos coachs et formateurs intègrent dans leur fonctionnement une vision individuelle, mais aussi collective qu’elle soit objective ou subjective, permettant une compréhension plus fine des dysfonctionnements.

En effet, nous ne considérons pas seulement la cohérence d’une personne ou d’une entreprise, mais plus globalement la congruence, considérant le fait d’être cohérent pas seulement vis-à-vis de soi, mais aussi de son environnement.

Nos programmes favorisent une approche intégrative. Nos outils professionnels et nos méthodes permettent d’acquérir une vision élargie de la personne ou de l’entreprise en les considérant dans toutes leurs dimensions : sa vision du monde, son environnement économique, écologique, social et culturel et dans ses relations avec autrui.

Cette approche nous permet d’intégrer le collectif et l’harmonie de celui-ci en entreprise.

L’approche intégrale fait partie de nos formations en coaching

La Spirale Dynamique : l’harmonisation collaborative

Seconde théorie inspirante pour Coaching Ways, la Spirale Dynamique de Clare Graves, dont les travaux ont été repris et enrichis par Don Beck et Christopher Cowan.
Cette vision nous propose entre autres une clé de lecture de l’évolution des modes de fonctionnement dans les entreprises.

A travers les modes de fonctionnement, elle nous éclaire sur les représentations du monde de chacun en lien avec les environnements dans lesquelles ils évoluent. Nous constatons souvent que les conflits, interactions sont motivés par les interactions entre les valeurs de chacun. Ainsi pour gagner en efficacité sur les collaborations internes, la compréhension du mode de fonctionnement de l’autre permettra l’adaptation à celui-ci et vice versa. Ces prises de conscience des modes de fonctionnement, permettent par ailleurs à chacun de faire évoluer ses représentations du monde, sa façon d’appréhender les sujets, son mode de management, et de tendre vers le mode de fonctionnement émergeant aujourd’hui, plutôt motivé par l’intelligence collective et collaborative. La Spirale Dynamique est une théorie largement utilisée dans nos formations et nos interventions en matière de diagnostic et de stratégies de coaching en entreprise.

La spirale dynamique est une source d'inspiration pour Coaching Ways.

L’ancrage des connaissances et des valeurs

Le changement n’a de valeur que s’il est intégré durablement. La difficulté de la conduite du changement réside souvent dans le fait que les personnes concernées soient en phase avec les nouveaux modes de fonctionnement choisis par l’entreprise. Notre vision du changement n’est pas d’accompagner et former sur des nouveaux comportements à atteindre mais bien de permettre à chacun de trouver une posture lui permettant de s’adapter au contexte et de pouvoir s’exprimer librement sur ce qu’il pense et souhaite du changement attendu.

La posture de coach en ce sens fait appel à des compétences de communication directe, sans jugement, elle fait appel à des valeurs de bienveillance, à ne pas confondre avec de la complaisance. Elle souhaite atteindre ce qui est juste pour chacun des collaborateurs.
Cela implique un changement de paradigme chez celui qui choisit cette posture. Au-delà des connaissances nécessaires pour ce changement, elle implique une intégration et une expérimentation pour une maitrise inconsciente. (voir la 4ème étape de l’apprentissage, devenir inconsciemment compétent)

Notre accompagnement et nos formations alternent des parties théoriques et pratiques, il est dit intégratif. Elle permet aux personnes accompagnées et formées d’avoir une démarche réflexive sur la mise en application de ses découvertes. Nous considérons que la relation entre le savoir et la compétence se joue dans l’investissement de la personne apprenante.

C’est le moyen efficace pour ancrer durablement les valeurs du coaching dans faire émerger des nouveaux modes de pensée et de comportement dans l’entreprise.